Publications

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

BILAN DES 10 ANS DE MANDATURE 2010 – 2020

Conakry, septembre 2020

Introduction

Ce document présente le bilan du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (MESRS) durant les dix ans de mandature du Professeur Alpha CONDE. La présentation des acquis est précédée par ce petit rappel qui suit.

Le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique est responsable de la conception, l’élaboration, l’exécution, le suivi et l’évaluation de la politique du Gouvernement en matière d’enseignement supérieur et de recherche scientifique. Il est chargé de former les cadres qualifiés et compétents pour le développement économique de la nation et de contribuer au rayonnement de la communauté. Le MESRS regroupe une soixantaine d’Institutions d’Enseignement Supérieur (IES), dont 17 publiques. Les Institutions de Recherche Scientifique (IRS) sont au nombre de 22. Il existe 8 Centres de Documentation et d’Information (CDI).


Présentation des acquis par axe stratégique :

 

Axe 1 : Améliorer la gouvernance de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
  • Rédaction d’un document de politique où sont définis les axes stratégiques du Ministère.
  • Réalisation d’un audit organisationnel ayant conduit à la restructuration du ministère, et la création des deux Directions générales (Enseignement et Recherche), de l’Autorité d’Assurance Qualité, entre autres.
  • Transformation des Centres universitaires en Universités.
  • Transformation des Institutions en EPA, avec la mise en place des CA.
  • Regroupement des Instituions pour une meilleure gestion :
      • L’Université de Sonfonia regroupe l’Institut Supérieur de l’Information et de la Communication (ISIC), l’Institut Supérieur des Arts de Guinée (ISAG), l’Institut de Recherche en Linguistique Appliquée (IRLA), etc. ;
      • L’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry accueille l’Institut Supérieur d’Architecture et d’Urbanisme (ISAU), l’Institut de Recherche et de Valorisation des Plantes Médicinales (IRVPM) etc.
      • Les universités de l’intérieur du pays fusionnent avec les centres de recherche et de documentation de leurs localités respectives.
  • Recensement biométrique de l’ensemble des étudiants et des enseignants, en vue d’un assainissement des effectifs.
  • Amélioration du système d’orientation des bacheliers, par la plateforme « GUPOL » pour une maîtrise des effectifs d’étudiants.
  • Elaboration d’un schéma directeur d’informatisation du ministère.
  • Révision des textes de gouvernance.
 
Axe 2 : Améliorer l’accès et l’équité
Construction et équipement d’infrastructures à usage administratif et pédagogique, dans toutes les Institutions :
  • Plusieurs immeubles en cours à l’UGANC, plus un Centre de Recherche et de Formation en Infectiologie (CERFIG) à l’Institut Pasteur.
  • Plusieurs salles de classes et des amphis, et un nouveau rectorat à l’Université de Sonfonia.
  • Un bâtiment R+2 à l’ISIC de Kountia.
  • Un bâtiment R+3 construit et équipé, un amphi, des bureaux, labos et dortoirs rénovés à l’ISMG de Boké.
  • Un nouveau rectorat et le bâtiment du rectorat construits, des salles de classe et un centre d’accueil rénovés, à l’Université de Kindia.
  • Un amphi et des laboratoires construits à l’IST de Mamou.
  • A l’ISSMV de Dalaba : Un amphi – un bloc de laboratoire – un bloc pédagogique – la clôture du site – un terrain de basketball – aménagement du site – Ouverture des voies d’accès – Extension de l’Adduction d’eau avec Forage – Installation/extension du réseau internet à l’aide d’un V-SAT – Eclairage solaire – Achat d’ouvrages et de matériels informatiques et didactiques.
  • Des immeubles à usage pédagogique et administratif à Labé.
  • 2 Labos, des ateliers et deux salles polyvalentes, la clôture de la plaine agricole de Funkama à l’ISAV de Faranah.
  • Université de N’Zérékoré : Construction, réhabilitation et équipement de : un bâtiment R+1 abritant 30 bureaux, 14 toilettes, 2 salles de conférence, un amphithéâtre de 250 places, une bibliothèque avec connexion WIFI et une salle de classe – un parking – un bâtiment R+1, comprenant : un amphithéâtre de 400 places, 3 salles de classes de 60 places chacune, 6 toilettes et 7 bureaux  – Aménagement de la cour de l’université (espace vert, dallette, banquette) – Rénovation et équipement de la salle de Master, du bureau des études avancées, du centre de calcul – d’un cyber – Rénovation et équipement du bloc administratif du Rectorat – Achat d’un domaine de 31 ha – de 3 parcelles de 1800 m². 
  • Aménagement des commodités dans toutes les Institutions (Ouverture des voies d’accès ; Extension de l’adduction d’eau avec la construction des forages ; Connexion Internet et l’extension du réseau à l’aide de l’installation d’antennes V-SAT ; Eclairage solaire des campus ; Sécurisation des domaines universitaires.
  • Mise en place d’un fonds pour la formation des filles/femmes.
  • Inscription de plusieurs dizaines de femmes dans des programmes de formation en Informatique et en Master.
 
Axe 3 : Développer la qualité des enseignements, des apprentissages et de la recherche 
  • Création de deux Centres d’excellence, en collaboration avec la Banque Mondiale :
      • Le premier en « Prévention et Contrôle des Maladies Transmissibles », à la Faculté des Sciences et Techniques de la Santé (ex. Faculté de médecine) de l’Université Gamal Abdel Nasser ;
      • Le second en « Mine et Société », à l’Ecole des Mines de Boké, en perspective.
  • Elaboration de référentiels et évaluation des institutions et des programmes.
  • Equipement des Institutions en matériel informatique et didactique et plusieurs milliers d’ouvrages.
  • Revalorisation de la recherche, et renforcement des compétences des cadres des Centres de Recherche.
  • Construction et équipement de laboratoires à – l’Institut de Recherche en Biologie Appliquée de Guinée-ex Pastoria – l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry.
  • Création du Conseil scientifique et du Secrétariat de riposte contre la pandémie Covid19.
  • Mise ne place du Comité scientifique National.
 
Axe 4 : Développement des compétences et motivation du personnel
  • Formation en Master et Doctorat de plusieurs centaines (45) Masters et Doctorats, de d’enseignants chercheurs, dans le cadre de l’exécution du projet stratégique, 1000 PhD, 5000 masters.
  • Passage en grades supérieurs de plusieurs dizaines d’enseignants-chercheurs.
  • Organisation de plusieurs ateliers de formations et séminaires scientifiques de très haut niveau.
  • Signature de contrats avec les enseignants-chercheurs à la retraite.
 
Axe 5 : Renforcement du volume, de l’efficacité et de l’efficience du financement
  • Financement de 9 projets de recherche par le projet BOCEJ (Banque Mondiale), à hauteur de USD 400 000 chacun.
  • Réduction de la prise en charge des boursiers dans les IES privées.
  • Etude sur l’évaluation des coûts unitaires des programmes d’enseignement.
 
Axe 6 : Promotion de la coopération scientifique et technique sous régionale, régionale et internationale
  • Signature d’accords de partenariat avec plusieurs pays : Côte d’Ivoire, Tunisie, Maroc, France, Russie, Etats-Unis, Chine, Cameroun, Sénégal, etc…
  • Renforcement de l’intégration sous régionale, à travers l’inscription d’une soixantaine de lauréats guinéens à l’INPH-B de Yamoussoukro.
  • Octroi de 100 bourses de formations universitaires en Russie par RUSAL.
  • Développement de la coopération entre l’IRBAG et la Russie via RUSAL, pour la mise en œuvre du vaccin contre Ebola.
  • Mise en œuvre de l’accord entre les Institutions et les entreprises privées pour la formation.
  • Adhésion au PASET (Partenariat pour les Compétences en Sciences Appliquées, Ingénierie et Technologie).
  • Institutionnalisation du forum de l’Etudiant Guinéen (FEG).
  • Obtention du trophée d’argent aux jeux universitaires Africain en Ethiopie.
  • Délocalisation de la formation de l’Université Senghor d’Alexandrie (Egypte) à l’UGANC.

Publications des 5 dernières années:

Articles Récents