Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Forum de l’Etudiant Guinéen, la 3ème édition ferme ses portes

0

La troisième édition du Forum de l’Etudiant Guinéen a pris fin ce vendredi, 19 avril au palais du peuple. Placé sous le thème « choisi ta filière », elle a connu de rencontres, de conférence-débats, d’ateliers, de concours et d’expositions tout au long de son parcours.

L’événement a été clôturé dans la soirée d’hier par le ministre de la Justice, maître Cheick Sacko qui a représenté le chef de l’Etat à cette cérémonie.
L’objectif de ce forum qui a réuni les autorités, les acteurs et partenaires éducatifs durant trois jours, était d’informer les jeunes apprenants sur les profils du lycée et les métiers qui en découlent, les informer sur les programmes de nos institutions d’enseignement supérieur et de recherche scientifique. Sur les filières et métiers liés à l’enseignement technique et la formation professionnelle et sur les opportunités d’emploi et les offres qui en découlent.
Représentant le chef de l’État, le ministre de la justice, a dans son allocution, salué l’initiative et a félicité les organisateurs du Forum de l’Etudiant Guinéen. Pour lui, ce troisième rendez-vous s’inscrit en droite ligne des ambitions qui sont celles du président de la république, de qualifier davantage le système éducatif guinéen.
«Je voudrais d’ores déjà, exprimer ma profonde satisfaction et surtout féliciter les ministres Abdoulaye Yéro Baldé, Lansana Komara et Mory Sangaré pour la réussite sans surprise de cette troisième édition du Forum de l’Etudiant Guinéen», introduit le représentant du chef de l’Etat.
Convaincu de la place de la jeunesse pour l’émancipation d’une nation, le ministre de la jeunesse exhorte cette couche sociale à plus d’abnégation afin de consolider un avenir durable.
« Aucun pays ne peut se développer en l’absence de ses propres fils. La formation ne tombe pas du ciel, elle s’acquiert particulièrement avec sa personnalité, sa conscience, avec sa volonté et une fois qu’on acquiert cette formation, nous nous replongeons dans la vie active et c’est ce que nous attendons de vous.
On l’habitude de dire souvent chez nous, un pays qui oublie ses enfants, qui oublie sa jeunesse, c’est un pays en perdition. C’est pourquoi, il y a une nécessité absolue d’investir en vous jeunes gens afin de disposer d’une ressource humaine qualifiée et surtout diversifiée.
Ce forum qui nous réunit s’inscrit dans ce noble objectif. Et c’est pourquoi, davantage d’attention devait être accordée à sa pérennisation. J’insiste sur le mot pérennisation messieurs les ministres qui sont là. Quand on utilise le vocable pérennisation, j’entends par là une habitude de faire des choses bien dans ce pays, de façon cyclique», a soutenu Me Cheick Sacko avant de déclarer close la troisième édition du forum de l’étudiant guinéen.
Initié par les chefs des départements de l’éducation, ce troisième forum a réuni pendant trois jours, des acteurs du système éducatif, élèves, étudiants et autorités gouvernementales pour échanger sur la problématique de l’éducation guinéenne, à travers de panels, des conférences.
Contrairement aux précédentes éditions, la cérémonie de 2019 a connu de nouvelles activités comme le master class, une mobilisation de trente mille participants et a été notamment marquée par la remise de prix aux élèves et étudiants lauréats des concours organisés à cette occasion.

Leave A Reply

Your email address will not be published.