Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

LA FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES DE LA SANTE DE GAMAL ERIGEE EN CENTRE D’EXCELLENCE SUR LA PREVENTION ET LE CONTROLE DES MALADIES TRANSMISSIBLES

0
L’Association des Universités Africaines (AUA), Unité de Facilitation Régionale (URF) du Projet des Centres d’Excellence d’Afrique (CEA) a annoncé les résultats de la sélection inconditionnelle de 44 Centres d’Excellence dans 12 pays participants de l’Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale (Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Djibouti, Gambie, Ghana, Guinée, Niger, Nigéria, Sénégal et Togo).
Sur 105 propositions de ces pays, seules 44 universités ont été sélectionnées dont le Centre d’Excellence sur la Prévention et le Contrôle des maladies transmissibles au sein de la Faculté des Sciences et techniques de la Santé de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry-Boké . L’annonce a été faite ce vendredi, 02 novembre à Accra (Ghana).
Le projet régional de Centres d’Excellence pour l’Enseignement Supérieur en Afrique est une initiative de l’Association des Universités de l’Afrique soutenue financièrement par la Banque Mondiale (BM) et l’Agence Française de Développement (AFD).
Ces centres visent au renforcement de la formation postdoctorale et la recherche appliquée, qui sont essentielles à la croissance économique de la région. Les universités admises seront soutenues et devraient répondre aux normes mondiales en matière de qualité de l’Enseignement, recruter des étudiants dans toute la région et collaborer avec d’autres universités africaines.
L’étude des dossiers de candidatures a été rendue possible grâce au travail minutieux d’une équipe indépendante de professionnels de l’évaluation, composée de membres de la communauté éducative et scientifique africaine appuyés par des experts techniques de la diaspora et du monde entier.
Cent cinq (105) propositions soumises à l’URF par des établissements d’enseignement supérieur des pays participants ont été examinés.
Les propositions ont fait l’objet de plusieurs étapes d’évaluation, notamment (i) des examens sur dossier ; (chaque proposition a été examinée par deux experts à Accra, au Ghana); (ii) évaluation externe dans laquelle chaque proposition a été évaluée à distance par un spécialiste en la matière; (iii) évaluation des sites et des responsables (une équipe de trois experts s’est rendue sur les sites des propositions présélectionnées pour vérifier la disponibilité des Centres en termes de gouvernance, de leadership et d’infrastructures).
À la fin de cet exercice rigoureux et transparent d’évaluation, le Projet de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry a été sélectionné sous condition, comme Centre d’Excellence par le Comité de Pilotage Ministériel du Projet CEA Impact. Ce comité était composé de cinq Ministres en charge de l’enseignement supérieur dont Abdoulaye Yéro Baldé et de sept représentants de haut niveau des gouvernements participants.
Le financement de ces centres sera approuvé en Avril 2019.

Leave A Reply

Your email address will not be published.